Le concours de cuisine locale « Le Climat dans nos assiettes » s’est tenu ce dimanche 25 novembre 2018 à Châbons (Lycée Professionnel Le Vallon) dans une ambiance gourmande et bon enfant. 4 équipes se sont affrontées pour cuisiner les meilleurs plats avec des ingrédients issus du terroir isérois. Un défi pour promouvoir l’alimentation durable, tout en se régalant !

Quatre récompenses pour les 18 cuisiniers amateurs en compétition

Le Jury composé de professionnels (restaurateur, diététicien et spécialiste de l’environnement) a décerné 3 prix et le public présent lors de la dégustation a également voté pour son coup de cœur :

  • Le prix du meilleur plat salé (vote du jury) : équipe ALEC & Co. pour leur plat « Gnocchis de pommes de terre de mère-grand et son fenouil au naturel et salade automnale »
  • Le prix du meilleur plat sucré (vote du jury) : équipe La Coloc’ de la Tour pour leur plat « Poire somnolente sous son drap de douceurs »

  • Le coup de cœur du public (vote du public) : équipe Alimen’terre mon cher Watson pour leur plat « Tarte croquante au potimarron et sa chantilly mielleuse aux éclats de noix »

  • Le prix environnement (vote du jury) : équipe La Coloc’ de la Tour pour ses deux plats, à 408g équivalent CO2 seulement*.

*pour en savoir plus l’équivalence CO2, consultez la plaquette du Réseau Action Climat « un coup de fourchette pour le climat ».

Le prix de l’environnement a été attribué à cette équipe grâce à la faible présence de protéine animale (seulement 12g de viande et peur de laitages) dans leurs recettes, ce qui allège le bilan carbone considérablement. Le Jury a salué l’effort fourni par toutes les équipes sur la provenance très locale de leurs ingrédients.

Vous pouvez télécharger le livret des recettes automnales 2018, présentées au concours.

Cette année, les jury était composé de :

  • Philippe Galley, diététicien-nutritionniste
  • Pascal Fouard, chef du restaurant « La tête à l’envers » à Grenoble
  • Julien Ducrotois, Responsable du pôle Info Énergie à l’AGEDEN

Défi relevé pour la planète et nos papilles

4 équipes de 2 à 5 personnes avaient pour mission de créer un plat et un dessert avec des produits locaux, de saison, issus d’une agriculture raisonnée, et ayant un impact limité sur l’environnement. En cuisine dès 8h du matin, ils ont eu 4h pour préparer un plat salé et un plat sucré sur la base de critères gustatifs, environnementaux, budgétaires et esthétiques.

C’est dans la joie et la bonne humeur que les équipes se sont mises aux fourneaux. Parmi les 18 cuisinier·ère·s amatreu·trice·s : des collègues, des amis, des colocs, des belles-sœurs…Le plus jeune des participants, 7 ans, venu avec sa maman et sa grande sœur, s’est chargé de mettre l’ambiance en cuisine. Solidarité entre équipes et travail ont été les maitres mots de cette matinée culinaire.

Une conférence pleine de « sens » par Philippe Galley

Avant la dégustation, le public était convié à la conférence de Philippe Galley, Diététicien-Nutritionniste et membre du jury du Climat dans nos Assiettes. Une trentaine de personnes curieuses de donner un (ou plusieurs) sens à leur alimentation ont assisté aux échanges.

Tout a commencé par une dégustation « en conscience », où tous les sens ont été sollicités : toucher, odorat, ouïe, goût et vue. L’objectif était de décupler les sensations des participant·e·s afin de les éveiller au plaisir de la nourriture, dans le respect de leurs propres besoins. S’en est suivie une discussion sur les circuits courts, produits bio, locaux, etc. Un bel échange pour tous !

Pour en savoir plus, consultez le site de Philippe Galley.

Place au public : dégustation et bonne humeur

 

Une soixantaine de personnes, venues de tout le département sont venues déguster les plats des 4 équipes en lice. Familles, amis, ou simples participant·e·s intéressé·e·s par la thématique de l’alimentation durable, toutes les personnes présentes ont profité des plats présentés un à un par les équipes elles-mêmes.

Chacun est reparti avec son livret des recettes présentées sur place, à réaliser à la maison.

Vous pouvez télécharger le livret des recettes automnales 2018 ici.

Pourquoi l’AGEDEN organise-t-elle un concours de cuisine ?

Notre sujet de travail quotidien est l’énergie : comment l’économiser, comment maîtriser ses consommations, comment consommer durablement ?

L’alimentation représente 23% des Gaz à effet de serre générés par les ménages en France, selon l’ADEME. c’est presque autant que le transport (25%) ! La majeure partie de ces impacts vient de l’étape de production agricole, et dépend donc des modes de production et de la nature des aliments consommés.

L’alimentation devient un acte citoyen en contribuant à la transition écologique. Pour être durable, cette alimentation doit rester modérée, diversifiée et doit éviter tout gaspillage. Une attention particulière mérite par ailleurs d’être portée aux modes de production agricole utilisés en amont.

C’est pourquoi, l’AGEDEN a décidé de mettre en avant les filières locales (et donc les produits de saison) en organisant « Le Climat dans nos Assiettes » : un défi culinaire, pour montrer qu’on peut « bien manger », tout en respectant notre planète et nos papilles !

Le Département de l’Isère, acteur majeur de la santé et de l’environnement du territoire nous soutient dans cette démarche depuis 5 ans.

Pour en savoir plus, consultez le guide de l’ADEME « Manger mieux, gaspiller moins »

L’AGEDEN souhaite remercier les membres du Jury Philippe Galley et Pascal Fouard (La tête à l’envers) pour leur participation au jury, leur professionnalisme et leur enthousiasme.

Concours de cuisine Le Climat dans nos assiettes : les résultats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *