Un ketchup fait maison, ça donne la frite !

Les condiments assaisonnent notre repas… Et dans « assaisonne » il y a « saison » !! Tiens tiens… Pourquoi ne pas tester le ketchup avec des tomates de saison ?!

Voici les ingrédients (pour env. 700mL) :

  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 4 oignons
  • 1.5kg de tomates bio, locales, de saison !
  • 4 gousses d’ail
  • 150 ml de vinaigre
  • 150 g de cassonade
  • 4 cuillères à café de moutarde
  • ½ cuillère à café de cumin
  • 2 clous de girofle
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de poivre

Les ustensiles :

  • Des bocaux à joint (il vaut mieux en prévoir plusieurs petits qu’un seul gros, car une fois ouvert le ketchup ne se conserve que 2 mois au frais)
  • Une cocotte-minute ou auto-cuiseur
  • Une sauteuse

Les étapes :

  • Coupez les oignons en petits morceaux.
  • Lavez et épépinez les tomates (pour apprendre à épépiner regarder cette vidéo de 40 secondes). Puis coupez les tomates en morceaux.
  • Épluchez les gousses d’ail, et coupez-les en morceaux.
  • Faites chauffer 3 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une sauteuse. Ajoutez les oignons et faites revenir à feu moyen pendant une dizaine de minutes.
  • Ajoutez tous les autres ingrédients, couvrez et laissez frémir pendant 1/2 heure, puis passez au blender. Tamisez si besoin et remettez à chauffer pendant 45 minutes supplémentaires à feu doux, le temps d’obtenir une préparation à la consistance épaisse.

Pendant ce temps il faudra préparer les bocaux :

Lavez-les à l’eau très chaude, avec un temps de séchage à l’air libre. Ébouillantez les joints en caoutchouc.

Puis :

Remplissez les bocaux avec le ketchup encore bouillant, posez les joints et fermez les bocaux. Au fond de la cocotte-minute déposez un torchon avant de disposer les bocaux (il faut qu’ils soient bien calés). Remplissez d’eau (au moins 3cm au dessus des bocaux). Faites cuire 30 minutes à partir du relâchement de la soupape.

Laissez les bocaux refroidir. Les bocaux doivent être conservés à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Continuez le parcours de l’éco-citoyen !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *