L’empreinte carbone de nos e-mails

Selon l’ADEME, le courrier électronique a un impact climatique important. En 2009, il s’est échangé 247 milliards de courriers électroniques chaque jour dans le monde (SPAM compris). Dans une entreprise de 100 personnes en France, chaque collaborateur reçoit environ 58 courriels et en envoie 33 par jour. L’impact climatique de l’envoi d’un courriel avec pièces jointes augmente sensiblement avec le poids des pièces jointes, le nombre de destinataires et leur temps de stockage sur un serveur.
L’envoi de 33 courriels d’1 Mo à 2 destinataires par jour et par personne génère annuellement des émissions équivalentes à 180kg de CO2, ce qui équivaut à plus de 1000km parcourus en voiture.
Attention : Multiplier par 10 le nombre des destinataires d’un courriel multiplie par 4 son impact climatique.

Favoriser la sobriété

Chaque utilisateur diminue l’impact environnemental des TIC quand il fait le choix de la sobriété et de la rapidité, en limitant :
  • le nombre de destinataires (ciblage des destinataires, sélection des destinataires lors des réponses aux messages groupés…),
  • le temps de lecture à l’écran (envoi de documents faciles et rapides à lire, de présentation de type slide avec peu de texte…),
  • le nombre de documents en pièce jointe et leurs poids (fichiers compressés, PDF basse résolution, lien hypertexte en lieu et place d’un document, solutions alternative à l’envoi de documents très lourds…),
  • le stockage des courriels (suppression des courriels inutiles ou obsolètes, suppression immédiate des spams, installation d’un anti-spam sur l’ordinateur…).

Simplifier les recherches sur le web

  • Enregistrer les sites souvent consultés comme favoris.
  • Entrer directement l’adresse URL d’un site plutôt que de passer systématiquement par un moteur de recherche.
  • Utiliser des mots-clés précis et cibler la demande lors des requêtes web.

Impression et consommation d’électricité

  • N’imprimer les messages ou les documents que si c’est nécessaire, en imprimant recto-verso et en qualité brouillon pour les documents de travail internes ou non officiels,
  • Éteindre la connexion internet et le matériel informatique la nuit, dans les entreprises où c’est possible.
Cellule de Gestion Post-Accidentel (CGPA) en salle de réunion lors d'une audioconférence.

Lancer une démarche éco-citoyenne dans votre entreprise

Le bureau éco-responsable, c’est aussi une démarche globale. Parlez-en et impliquez vos collègues et vos dirigeants !

Motiver ses collègues

C’est un premier pas incontournable car de nombreux gestes efficaces et aux résultats rapides impliquent des changements de comportement et d’habitudes des salariés. Leur adhésion au projet et leur implication dans la durée sont indispensables. Pour les motiver, montrez-leur ce qui fonctionne et mesurez les résultats, parlez-leur des difficultés, demandez-leur leur avis.

Pour en savoir plus, consultez la page de l’ADEME.

Astuce : pensez à supprimer les 40 e-mails du parcours 40 jours = 40 gestes = 40 ans au fur et à mesure, afin de ne pas encombrer les serveurs, mais enregistrez la page du parcours dans vos favoris, pour pouvoir consulter à nouveau chacun des gestes éco-citoyens ultérieurement.

Continuez le parcours de l’éco-citoyen !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *